Katrien Mestdagh (°1980)

Directrice et restauratrice/conservatrice d'art verrier

Une dose de modernité et d'amour pour le métier

Le cœur – et l’amour de la peinture sur verre – a ses raisons… Dès son plus jeune âge, Katrien n’a pu s’empêcher de se faufiler dans l’atelier de ses parents. C’est là, en jouant, qu’elle y a découvert le métier. Pour elle, ce fut très vite une évidence : c’était là que se trouvait son avenir. Après des études d’histoire de l’art et de musicologie, Katrien a décidé de rejoindre ses parents à l’atelier en 2004.

En 2012, elle est partie étudier pendant deux ans à l’université de York, où elle a décroché un master en conservation des vitraux et gestion du patrimoine, grâce au soutien du Fonds SofinaBoël, de la Fondation Roi Baudouin (Jeunes artisans dans les métiers du patrimoine) et de l’Union européenne (Erasmus pour jeunes entrepreneurs). Dans le cadre de ses études, elle a effectué plusieurs stages auprès de York Glaziers Trust (York, Royaume-Uni), de Monumentenwacht (association flamande œuvrant pour la conservation du patrimoine) et du service du patrimoine de la province de Flandre orientale.

Plus qu'un atelier : une vision

Après ses études, Katrien a définitivement pris la direction de l’atelier. Elle a transformé l’atelier de restauration traditionnel en une entreprise de conservation professionnelle et contemporaine. Sous sa supervision, l’Atelier Mestdagh a reçu plusieurs prix importants tels que Ambacht in de kijker (2011), le Gent Torenwachterprijs (2012) et le label Handmade in Belgium (2013). En outre, elle participe à la promotion de l’art du vitrail en participant à divers projets artistiques. Elle supervise elle-même tous les travaux de restauration effectués par l’atelier.

Pendant ce temps, son père lui enseigne également toutes les ficelles du métier de verrier. Katrien déborde d’enthousiasme et de passion pour son métier et s’efforce de promouvoir l’art du vitrail à tous les niveaux. Toujours fidèle la tradition, elle garde néanmoins un œil sur les dernières innovations et les tendances contemporaines, afin de maintenir son art vivant.