Notre mission ? Insuffler une nouvelle vie à une forme d’art ancestrale. L’Atelier Mestdagh est passé d’un atelier de maître-verrier traditionnel à un atelier de conservation contemporain. Les vitraux historiques sont soigneusement étudiés, conservés, restaurés et protégés par nos soins, en fonction du projet et de la demande du client. Chaque projet est unique et nécessite une approche originale. La maintenance de notre patrimoine va du petit entretien régulier aux grands projets de restauration.

Authenticité et durabilité en harmonie

En effet, nous souhaitons toujours intervenir le moins possible, afin de préserver au maximum l’authenticité du vitrail. Mais nous considérons également qu’il est de notre devoir de rechercher des solutions durables à long terme, pour autant qu’elles s’inscrivent dans le cadre des Directives pour la conservation/restauration des vitraux, élaborées par le Corpus Vitrearum Medii Aevi en 2004. Tradition, connaissance et innovation vont toujours de pair à l’Atelier Mestdagh.

Nous combinons une approche éthiquement correcte et académique avec une expertise traditionnelle (néo-gothique). Une façon particulière de travailler, mais c’est exactement ce que méritent ces magnifiques vitraux.

Une restauration ? Cela requiert les services d'un restaurateur !

Chaque projet de restauration, petit ou grand, est supervisé par Katrien Mestdagh (Mastère en conservation des vitraux et gestion du patrimoine à l’Université de York).

Elle combine ses connaissances académiques avec le savoir-faire artisanal qui a été transmis de génération en génération dans l’atelier. Ces connaissances techniques sont constamment enrichies par des études, des coopérations interdisciplinaires et internationales et de nombreuses expériences.

Tous les collaborateurs reçoivent une formation spécifique sur la restauration au sein de l’atelier et sont personnellement supervisés par Katrien. Pour des missions spécifiques, nous collaborons également avec des collègues dans le pays et à l’étranger.

« La beauté de l’étude et de la conservation du verre historique est qu’elle vous force à l’humilité et alimente la volonté de faire mieux chaque jour. »

Étude préalable

Une étude et une analyse sont essentielles pour tout projet de restauration, et ce quelle que soit sa taille. Grâce à une analyse matérielle et technique et, si possible, à une enquête sur l’histoire de l’art, il est possible de dresser un tableau clair et précis des dégâts et de planifier le traitement du verre historique.

  • Pour les petits projets, cela se limite à une inspection approfondie et à une concertation verbale.
  • Pour les projets de plus grande envergure, il y a souvent beaucoup plus à faire :
  • Cela va d’une visite sur place et de conseils verbaux ou d’une enquête approfondie sur place avec rapport photographique et rapport sur les dégâts, proposition de traitement et estimation de prix.

Nous travaillons pour le compte d’architectes restaurateurs, d’institutions patrimoniales et de gestionnaires de patrimoine.

Réparation et entretien mineurs des vitraux

Remplacer une fenêtre cassée, souder à nouveau le plomb et remplacer les tringles, une intervention rapide après un orage ou un cambriolage… Grâce à des inspections régulières et à des travaux d’entretien mineurs sur les vitraux historiques, il est souvent possible d’éviter une restauration coûteuse ou des dommages ultérieurs.

Les contrats de maintenance pour l’inspection des vitraux sont très intéressants pour les villes et les municipalités, les églises, les monastères ou les propriétaires privés.

Des projets de restauration
uniques, qu'ils soient moyens ou grands

Les grands projets de restauration constituent la base de notre travail à l’Atelier Mestdagh. Il peut s’agir de façades de villes historiques avec de simples vitraux décoratifs, de vitraux monumentaux dans des églises, des châteaux et des hôtels particuliers, ainsi que de pièces de musée uniques.

Souvent, une intervention mineure (collage, soudage des soudures cassées, renouvellement du périmètre et du plomb de fixation) ou la pose d’un vitrage de protection suffisent.

Parfois, des interventions plus radicales sont nécessaires (nouveau soudage partiel ou complet, création de nouvelles pièces de reconstitution du vitrail).

Pour les chefs-d’œuvre uniques et les vitraux historiques, nous sommes en contact étroit avec l’Agence du patrimoine et d’autres autorités ou comités de surveillance.

Envie de voir nos réalisations ?